Karsteau, le portail de la connaissance du milieu souterrain

Karsteau.org est une banque de données spéléologiques en ligne, réalisée et alimentée par les membres et les structures décentralisées de la Fédération Française de Spéléologie.

L’idée a pris naissance au début des années 80 sous l’impulsion de quelques spéléos qui pressentaient l’intérêt de mettre les informations liées aux cavités dans une base de données informatisée. Vingt ans plus tard, avec la démocratisation d’Internet, l’idée de rendre ces données accessibles aux plus grand nombre fait son chemin et la première version de Karsteau voit le jour. Désormais les données seront consultables en ligne à l’aide d’un code permettant de protéger ces informations considérées comme un bien commun, précieux, et obtenu au prix de beaucoup temps et d’énergie. Les comités départementaux sont alors pressentis comme étant les interlocuteurs les plus pertinents pour le développement de Karsteau dans l’hexagone.

Rapidement le concept de base en ligne intéresse plusieurs CDS qui a leur tour placent leurs informations dans Karsteau. Le nombre grandissant d’adhérents nous incite  à créer un organe d’administration. En  2011 la Commission Karsteau voit le jour. Mais celle-ci se trouve rapidement confrontée à la diversité des demandes. Certains CDS souhaitent un accès entièrement libre aux données (1), quand d’autres lui préfèrent un contrôle systématique ou un accès plus modulé.

C’est avec, entre-autre, ce délicat cahier des charges, que nous avons élaboré une nouvelle version de l’application (Karsteau 4) capable de faire cohabiter toutes ces conceptions. Ceci sur le plan technique mais aussi grâce à une charte qui encadre l’accès et la protection des données.

Par la grande variété des informations collectées, Karsteau est devenu l’outil incontournable pour l’exploration et l’étude d’un massif karstique sous toutes ses formes, mais également pour faciliter le travail des équipes de secours du SSF, et alimenter toutes les recherches thématiques liées à l’activité (hydrologiques, géologiques, bibliographiques, biospéléologiques…).

La version 4 de l’application a vu le jour en juillet 2017, apportant de nouvelles fonctionnalités et une ergonomie accrue. Cependant, l’équipe de développement continue de travailler sur des évolutions notamment pour s’adapter aux besoins de certaines spécialités de la recherche spéléologique (biospéléologie, hydrologie, mines etc.).

Karsteau :  « la liberté dans un cadre »

Fiabilité des sources

· Les informations mises dans karsteau sont gérées et administrées par les comités départementaux de la FFS.

Le Comité Départemental de Spéléologie constituent la structure décentralisée la plus compétente en raison de sa connaissance du terrain, et de sa proximité des principaux acteurs (spéléos individuels, club etc…)

La plupart des CDS ont d’ailleurs déjà mis en place une collecte des informations sous forme d’inventaires (publications, classeurs….) ou de base de données informatisées.

· Les administrateurs chargés de la saisie des informations sont nommés par les CDS et donc reconnus pour leurs compétences quelles soient liées à un périmètre géographique (massif, secteur) ou à une spécialité thématique (biospéléologie, archéologie etc…)

A ce titre karsteau permet d’encadrer précisément le domaine de compétence de chaque administrateur (par secteur, zone ou thème)

Karsteau, un outil de sauvegarde de l’information sous toutes ses formes

· La base de données, outre les champs classiques permettant de caractériser, trier et analyser les entrées et les cavités, peut stocker des documents numérisés sous toutes leurs formes (images, textes, fichiers PDF, topographies, fichiers topos spécifiques, fichiers de localisation GPS, etc…)

· La base est assortie de 3 modules spécifiques : bibliographie, phénomènes et documents.

· Les données déposées dans Karsteau sont protégées de façon physique chez l’hébergeur OVH qui possède plusieurs data center dans des lieux différents.

Des accès aux données à géométrie variable

· Ce sont les CDS qui gèrent les accès à Karsteau. Ceux-ci peuvent être totalement ouverts (utilisateurs non inscrits), contrôlés par une inscription soumise à l’acceptation d’une charte ou complètement fermés lorsqu’il s’agit de cavités sensibles.

Une organisation de l’information spécifique à chaque département

· Chaque CDS a la possibilité de procéder à un découpage géographique en zone et secteurs suivant les spécificités locales axées sur une cohérence liée à l’hydrologie souterraine. Pertes et résurgences doivent ainsi appartenir à un même secteur. Il existe également des découpages administratifs

· Une page de présentation libre est disponible pour présenter chaque département et chaque secteur

Une visualisation des données sur fond IGN

· Les entrées de cavités ainsi que les réseaux souterrains sont visualisés dans une fenêtre liée à Géoportail (IGN)

· Plusieurs couches cartographiques peuvent être utilisées (cartes topographiques, ortho photos, cartes géologique du BRGM, hydrographie, cadastre etc…).

Facilité de saisie

· Dans la version 4, Karsteau simplifie le travail de saisie en complétant automatiquement certaines rubriques par la simple saisie des coordonnées (commune, secteur, zone).

Liens avec d’autres bases de données

· Certaines informations sont issues de bases de données externes. C’est le cas pour les bassins hydrologiques.

Création de modules spécifiques

· Un modules spécifiques sur la biospéléologie est actuellement en cours de préparation

Karsteau, une application reconnue

· 9 département affiliés et 3 en cours d’affiliation

· Adopté par l’ARSIP (en cours) et des régions frontalières d’Espagne.

· La Fédération Française de Spéléologie soutient et finance le projet Karsteau

 

 

Les commentaires sont fermés